«Etre famille d’accueil»: quand une telle maison n’est pas la un

«Etre famille d’accueil»: quand une telle maison n’est pas la un

Andre Lavoie

Dans le premier des dix episodes d’une serie documentaire Etre famille d’accueil, Nancy Audet deambule au milieu d’un petit village de l’Abitibi-Temiscamingue scinde via une route principale, la ou moyen semble suspendu. On pourrait meme qualifier la zone de « tranquille et sans histoire ».

Pour de nombreuses personnes, vraisemblablement, mais Afin de l’ancienne journaliste sportive du reseau TVA, l’endroit est chargede mauvais souvenirs, rempli de cris, de larmes et d’agressions en tout genre. D’ou ce petit tour de force obtenu par Mathieu Vachon, corealisateur d’une serie avec Isabelle Tincler, d’avoir persuade Nancy Audet de se preter a votre puissante introduction. Car le enfance et son adolescence furent marquees au fer rougepar une mere qui l’a detestee des l’accouchement et ne s’est jamais privee de lui faire savoir. Tous les revenus lui semblaient permis : l’enfermer dans sa chambre, la frapper, l’humilier devant la fratrie ou le voisinage, la confier a votre predateur sexuel aussi que les drapeaux rouges s’agitaient de toutes parts.

Nancy Audet relate cela avec une franchise desarmante dans Plus jamais J’ai honte. Notre parcours improbable d’une petite poquee (Editions de l’Homme), recit bouleversant, choquant d’une enfant victime de maltraitance, victime aussi des silences plus ou moins complices de l’entourage. Divers ont bien tente de lui porter secours, d’autres ont detourne le regard. « Beaucoup de gens du village ont lu le livre », souligne Nancy Audet en entrevue en bureaux de Sphere Media, qui possi?de produit la collection Etre famille d’accueil. « Beaucoup d’autres ont prefere ne pas le lire, et c’est tres correct. Pour quelques individus, ca va etre confrontant ; un jour, si elles seront pretes… »

Raconter Afin de conscientiser

Depuis certains annees, la journaliste qui possi?de egalement travaille a Radio-Canada est prete a raconter son histoire a qui veut bien la lire ou l’entendre, serieusement secouee par la mort tragique une fillette de Granby en avril 2019. Continue reading